Sociétés françaises issues de la Guerre d’Amérique
Société en France des Fils de la Révolution Américaine (S.A.R France) Histoire de la Société en France

Daughters of the American Revolution ( D.A.R. )

Fondée en 1890, peu après la NSSAR, la NSDAR poursuit le même objet, mais pour les descendantes des combattants. Aux États-Unis, 185.000 Daughters (en 2019) se répartissent dans 3.000 chapitres et 50 Sociétés d’état, fédèrées par la Société Nationale (NSDAR). La Société d’état des D.A.R. de France regroupe ses membres au sein du chapitre Rochambeau (D.A.R. France ).

Children of the American Revolution ( C.A.R. )

Fondée en 1895, la NSCAR est ouverte aux descendants et descendantes des combattants de la Guerre d’Amérique âgés de moins de 21 ans.
Royal Auvergne Society est le chapitre français des enfants de la Révolution Américaine. Son encadrement est assuré par les Filles de la Révolution Américaine du chapitre Rochambeau. Rappelons que « Royal-Auvergne » est le nom gagné par le régiment de Gâtinais à la bataille de Yorktown..

Société des Cincinnati de France

Issue en 1784 de la société d’amis créée autour de Washington dès mai 1783 par  les officiers de son armée, sur une initiative du général Knox, la Société des Cincinnati de France, a été dispersée en 1792 par la tourmente révolutionnaire. Restaurée en 1922, après la nouvelle fraternité d’armes francoaméricaine de la Guerre de 1914-18, elle admet un représentant, mais un seul, l’aîné, par famille d’un officier d’origine.