Soldats et marins français tués ou blessés pendant le guerre d’Amérique (1778-1783).

Année
Bataille (lieu ou navire)
Chef d’escadre
Marine
Armée de terre
Total des pertes
Tués
Blessés
Total
Tués
Blessés
Total
Tués
Blessés
Total
1778
La Belle Poule
La Clochetterie
40
40
40
40
1778
Ouessant (Ushant)
Orvilliers
163
517
680
163
517
680
1779
La Surveillante
du Couedic
30
85
115
30
85
115
1778
Ste Lucie
d’Estaing
840
840
1779
Sénégal
Vaudreuil-Lauzun
6
22
28
6
22
28
1779
La Grenade
d’Estaing
176
773
949
41
72
113
217
845
1 062
1779
Flotte combinée (*)
Orvilliers
1779
Savannah
d’Estaing
383
370
753
383
370
753
1780
La Charmante
naufrage
200
200
200
1780
Contre Rodney (Antilles)
Guichen
190
500
690
190
500
690
1780
En route vers l’Amérique
Ternay
17
17
1781
Tentative contre Jersey
Rullecourt
86
74
160
86
74
160
1781
Chesapeake 1
des Touches
89
120
209
89
120
209
1781
Fort de France
de Grasse
18
56
74
18
56
74
1781
Chesapeake 2
de Grasse
39
184
223
39
184
223
1781
Yorktown
Rochambeau
50
177
227
50
177
227
1781
Contre Kempenfeld (Atlantic)
Guichen
1782
Minorque et Gibraltar
Crillon
1782
St Christophe
de Grasse
103
202
305
94
172
266
197
374
571
1782
Scipion contre London et Torbay
Grimoüard
15
40
55
15
40
55
1782
Les Saintes, sur vaisseaux perdus
de Grasse
791
1 119
1 910
Les Saintes, vaisseaux conservés
Vaudreuil
952
1 329
2 281
952
1 329
2 281
1782
Delaware
LaTouche Tréville
6
15
21
6
15
21
1783
La Bourgogne
naufrage
100
100
100
1781
La Praya (Atlantic)
Suffren
93
197
290
93
197
290
1782
Sadras (India)
Suffren
30
30
30
30
1782
Providien
Suffren
137
357
494
137
357
494
1782
Negapatam
Suffren
779
779
1782
Trincomale
Suffren
82
255
337
82
255
337
1783
Gondelour
Suffren
102
376
478
102
376
478
Total (**)
non compris maladie
2 565
5 006
8 067
660
887
2 387
4 016
7 012
12 664

(*) Au moins 529 morts de maladie parmi les 4,723 marins français concernés par cette opération combinée franco-espagnole.

(**) Selon Mc Cullough, dans la flotte britannique, pour tout marin tué ou mort de ses blessures, il y eut plus de 7 morts de maladie ;
la même proportion dans la marine royale française donne un total supplémentaire de 15,000 morts chez les marins français.

Selon l’étude détaillée de Warrington Dawson (en 1936), 2.112 Français) ont perdu la vie sur le sol ou dans les eaux américaines, soit 1,113 soldats plus 999 marins (en grande majorité morts de maladie).